RAPPORTS ET AUTRES DOCUMENTS

Expérimentation animale : vers un changement de paradigme :

 

Ouvrage collectif, éditeurs : Kathrin Herrmann, Kimberley Jayne, Leiden, Boston, Brill, 2019 :

 

Document complet (en anglais) : A télécharger ici

Traduction en français du sommaire, de la préface et de l'introduction : A télécharger ici

« Six décennies après que Russell et Burch aient publié leurs idées progressistes à l'époque dans le livre «Principles of Humane Experimental Technique», sur la façon de rendre la science humaine et rigoureuse, le temps est venu où il est impossible d'ignorer les faits : les défauts et les lacunes de l'industrie de la recherche animale sont évidents, et la poursuite de l’utilisation de modèles animaux est éthiquement et scientifiquement moins justifiable que jamais. »

 

La conscience des animaux : 

Expertise scientifique collective de l'INRA, réalisée à la demande de l'Autorité européenne de sécurité alimentaire. Coordination éditoriale : Pierre Le Neindre, Muriel Dunier, Raphaël Larrère, Patrick Prunet, éditions Quae, 2018. 

Cette expertise multidisciplinaire analysant un vaste corpus d’études comportementales, cognitives et neurobiologiques tend à montrer l’existence de contenus élaborés de conscience chez les espèces étudiées jusqu’à présent.

Pour en savoir plus : Cliquer ici

 

Note sur les représentations des animaux dans la recherche :

 

Note du Comité d'Ethique de l'INSERM, janvier 2018 : A télécharger ici

Ce travail aborde deux questions :

 

Comment l’usage des animaux pour la recherche médicale pose-t-il des interrogations et des préoccupations morales aux acteurs de ce monde professionnel ? Comment sont-elles formulées, exprimées ? Comment y répondent-ils ? 

 

Comment le monde scientifique peut-il répondre aux préoccupations de la société civile dans ce domaine ?

Opinion du comité national néerlandais pour la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques (NCad) :

Transition to non-animal research (en anglais), 2016 : A télécharger ici

En mars 2016, le ministre a demandé au Comité national néerlandais pour la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques (NCad) d'élaborer un calendrier pour la suppression progressive des procédures animales.

Ce rapport formule des recommandations sur trois thèmes : objectifs de transition clairs, stratégie de transition et gestion de la transition. En particulier, l'utilisation d'animaux de laboratoire dans les tests réglementaires de sécurité des produits chimiques, des ingrédients alimentaires, des pesticides et des médicaments (vétérinaires) peut être supprimée d'ici 2025, tout en maintenant le niveau de sécurité existant. Il en va de même pour l'utilisation d'animaux de laboratoire pour la commercialisation de produits biologiques, tels que les vaccins.

 

Normalising the Unthinkable : The Ethics of using animals in experiments :

 

 

Rapport du groupe de travail du centre pour l'éthique animale d'Oxford (en anglais), 2015 : A télécharger ici

Ce rapport est produit par l'Oxford Center for Animal Ethics, qui a été fondé en 2006 pour ouvrir la voie à des perspectives éthiques sur les animaux à travers l'enseignement universitaire, la recherche et la publication. Le centre est indépendant. Il comprend une communauté internationale de plus de quatre-vingt-dix universitaires issus des sciences et des sciences humaines et plus d'une centaine de conseillers académiques. Le rapport a été rédigé par un groupe de travail composé de vingt universitaires de six pays.

A partir des connaissances rassemblées dans diverses disciplines, ce rapport soulève la question éthique en relation avec l'expérimentation animale, non seulement en examinant les procédures elles-mêmes, mais en abordant également des questions telles que l'histoire de l'expérimentation animale, sa validité scientifique, sa philosophie, son institutionnalisation, et les prétendus contrôles, la législation, la réglementation, l'inspection, les autorisations et la régulation. 

​​​​

logo-transcience_edited.jpg